Le Kinshasa vaguement provincial et post-colonial de 2002 fait maintenant place à une ville en plein boum de la construction.

Je suis de retour de la RDC, de la ville de Kinshasa plus précisément, où je n'avais pas mis les pieds depuis sept ans. Il va sans dire que Kinshasa a changé, et j'aurai bien des anecdotes à raconter à ce sujet. Mais avant tout, il semble que la France – escale quasi-obligée vers les aéroports de l'Afrique francophone — a changé elle aussi. Obsession sécuritaire, crise économique, intégration difficile des pays de l'Est et déferlante de migrants vers les côtes italienne et espagnole sont la nouvelle donne de l'Europe des années 2000 et dans ce contexte, il ne fait pas bon être Congolais sur le territoire de l'Hexagone.

Vous trouverez en pièce jointe de cet article une copie du jugement en date du 25 août 2008, rédigé par l'honorable Gérald Locas de la Cour des petites créances.

Pintado por estudiantes chilenos en 1977 – en la sombra de la dictadura que causó tantos trastornos en su país de origen – este mural se ubica en un túnel, entre los pabellones Ferdinand-Vandry y Adrien-Pouliot de la Universidad Laval (ciudad de Québec). Merecería una buena restauración, pues ha sido dañado por las infiltraciones de agua y el vandalismo.

Peinte à Québec en 1977, aux heures les plus noires de la dictature que fuyait la communauté chilienne locale, cette murale est située entre les pavillons Ferdinand-Vandry et Adrien-Pouliot de l'Université Laval. À mon humble avis elle aurait besoin d'une restauration, car elle a été sérieusement attaquée par les infiltrations d'eau et quelques graffitis stupides.

Le flamboyant Peter Garrett, chanteur de la défunte formation Midnight Oil, vient d'être assermenté ministre de l'Environnement, du Patrimoine et des Arts dans le cabinet nouveau premier ministre australien Kevin Rudd – qui a également entamé les démarches pour que son pays ratifie l'Accord de Kyoto !

L'intégrité architecturale du Complexe G, point culminant de la ville de Québec, est menacée par un projet de fresque en trompe l'oeil de style «médiéval», réalisé en PPP par la Commission de la capitale de carton-pâte du Québec et le Groupe financier BMO (Banque de Montréal), avec la collaboration de la SIQ.