Y a-t-il un lien entre l’espérance de vie et la créativité? Voici une liste empirique d’architectes renommés ayant vécu jusqu’à un âge avancé.

La capitale de l’Azerbaïdjan a subi une importante cure de rajeunissement depuis quelques années. Je me suis donc joint à une équipe de 40 journalistes internationaux invités à couvrir les développements récréotouristiques de ce pays situé entre la Russie, l’Iran et la Turquie.

Un alignement de sites remarquable dans l'East End de Londres, nous transportant de l'infiniment grand à l'infiniment petit à travers l'Observatoire de Greenwich, le centre financier de Canary Wharf et un mystérieux cercle de pierre.

Le Kinshasa vaguement provincial et post-colonial de 2002 fait maintenant place à une ville en plein boum de la construction.

Archives relatives au développement domiciliaire connu sous le nom de Parc Falaise, dont la construction a débuté en 1948 à Sillery sous la direction de l'architecte Eugène Chalifour.

Voici la maison correspondant aux documents que vous voyez dans ces pages. J'en fais un exemple pour démontrer l'évolution des prix de vente, ainsi que l'aspect le plus intéressant du projet immobilier Parc Falaise, c'est-à-dire la servitude d'aspect... ou la volonté de faire un «développement durable».

Cette page met en vedette les maisons de l'architecte Eugène Chalifour, telles qu'illustrées sur le dépliant publicitaire, et les replace dans leur contexte réel soixante ans plus tard.

Le Parc Falaise a été développé dans une optique de mixité sociale, puisque trois types d'habitation se voulaient accessibles à toutes les bourses: appartements, bungalows et maisons unifamiliales à étage.

Le quartier du Parc Falaise a été construit à partir de 1948, dans une zone agricole qui a rapidement été urbanisée dans les trois décennies qui ont suivi. Les rues résidentielles s'articulent autour du petit parc municipal du même nom, d'un centre de loisirs (maintenant reconverti en logements) et d'un promontoire rocheux appelé « Cap au Diable ». Leur tracé sinueux, qui met en valeur la végétation abondante (mais peu présente au début, comme vous le constaterez sur les photos) est directement inspiré du paysagisme britannique (voir aussi la rue du Parc-Thornhill, dans le même genre).

L'intégrité architecturale du Complexe G, point culminant de la ville de Québec, est menacée par un projet de fresque en trompe l'oeil de style «médiéval», réalisé en PPP par la Commission de la capitale de carton-pâte du Québec et le Groupe financier BMO (Banque de Montréal), avec la collaboration de la SIQ.