Mahmoud Ahmed est un titan, le plus grand des grands! J'ai découvert ses classiques il y a six ans grâce au disque qui lui a été consacré (Eré mela mela, paru en 2000 sur la fabuleuse collection Éthiopiques). Ça a été une petite révolution dans ma conception de la musique je dois vous avouer. Mais la musique éthiopienne était encore très underground et ne commençait qu'à refaire surface après quinze ans d'oubli. Je n'aurais jamais cru que je pourrais en voir le king ici même à Québec !